Si cette page ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

 
 
PAGE des libraires

Chers libraires,


Nous sommes heureux de vous faire partager en avant-première les coups de cœur des libraires du réseau Page qui ont lu sur épreuves des titres à paraître.

James Anderson, Desert Home, Belfond (à paraître le 2 mars)

La routine de Ben ? Traverser quotidiennement le désert de l'Utah pour livrer les habitants installés le long de la route 117. En sa compagnie, le lecteur découvre une sacrée galerie de personnages : un pasteur traînant derrière lui une immense croix montée sur roulettes, le gérant bourru d'un diner jamais ouvert, ainsi qu'une belle jeune femme qui joue du violoncelle à la nuit tombée. L'ambiance particulière et certains codes empruntés au roman noir font de Desert Home une lecture passionnante et riche en surprises... parfois macabres.

Anne-Sophie Rouveloux, Librairie L'Écriture (Vaucresson)

Louis-Philippe Dalembert, Avant que les ombres s’effacent, Sabine Wespieser (à paraître le 2 mars)

Grand roman de l'errance et du métissage des cultures, Avant que les ombres s'effacent retrace le parcours du docteur polonais Ruben Schwarzberg, de Berlin, ville de l'enfance et de l'adolescence, à Haïti, pays refuge, en passant par la capitale parisienne. L'histoire d'un homme sans ancrage qui cherche une terre « où arrimer sa vie et ses rêves ». Une fresque familiale captivante, à l'écriture espiègle et colorée, qui dévoile un épisode méconnu de l'histoire tout en résonnant en creux avec l'actualité.

Sarah Gastel, Librairie Terre des livres (Lyon)

Erwan Ji, J'ai avalé un arc-en-ciel, Nathan (à paraître le 2 mars)

Quel plaisir de lecture pour moi J'ai avalé un arc-en-ciel ! Capucine, et tous les personnages qui gravitent autour d'elle, sont particulièrement attachants. J'ai découvert son univers, notamment le campus typiquement américain, avec curiosité, puis avec intérêt. L'histoire en apparence toute simple s'avère peu à peu vraiment captivante, explorant avec finesse toute une palette d'émotions, et l'évolution et les doutes de Capucine sonnent très juste. Évidemment l'écriture pétillante d'Erwan Ji et l'humour des dialogues contribuent largement à mon attachement pour ce livre plein de charme, et je ne cache pas avoir pouffé de rire à plusieurs reprises !

Frédérique Franco, Librairie Le Goût des mots (Mortagne-au-Perche)

Desert HomeAvant que les ombres s’effacentJ'ai avalé un arc en ciel

PAGE des libraires, les livres lus & conseillés par les libraires

21 février 2017

 

Cliquez ici pour vous désinscrire